Cuir et Chaussures : Un domaine florissant qui ne tente pas les jeunes !

 

Décrocher un poste d’emploi aussitôt son diplôme obtenu demeure l’aspiration de tous les sortants de l’université et de la formation professionnelle. Néanmoins et bien que certaines spécialités offrent cette précieuse opportunité beaucoup de jeunes leur tournent le dos.

Des spécialités qui ont vraisemblablement évolués et qui demandent un savoir-faire très développé tout en s’exerçant dans un environnement de travail en anachronisme total avec l’époque.

Le Cuir et Chaussures est parmi ces domaines qui présentent un besoin grandissant en matière de main d’œuvre qualifiée dans des spécialités nouvelles et prometteuses.

C’est ainsi que le CENAFFIF a été sollicité pour cerner ces nouvelles spécialités et les compétences qui y sont afférentes ainsi que pour concevoir les programmes de formation qui les couvrent.

Ce travail a été engagé en entière concertation avec les parties prenantes agissantes dans le secteur du Cuir et chaussures à savoir la Fédération du Cuir et Chaussures relevant de l’UTICA, le Centre National du Cuir et Chaussures (CNCC), la Chambre du Commerce, le Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi et l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP).

Les échanges avec ces parties prenantes ont débouché sur un plan de travail à court terme incluant la création de nouvelles spécialités et l’élaboration de leurs programmes de formation. Une étude préliminaire effectuée par le CENAFFIF, en collaboration avec le CNCC, a bien avancé des données concrètes justifiant l’opportunité de créer ces spécialités. Et ce, moyennant un questionnaire réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 41 entreprises de différentes régions , de différentes tailles et de différentes branches d’activités .

Ces spécialités sont :

  • CAP fabrication de chaussures.
  • BTP conception et fabrication de chaussures.
  • BTS production d’industrie de matériaux souples.