Le CENAFFIF scénarise une formation pour que les décrocheurs précoces apprennent par les arts !

 

 

 

 

 

 

Le taux élevé de décrochage scolaire en Tunisie constitue un phénomène qui pèse lourd sur l’économie du pays et sur sa société. En effet, les jeunes déscolarisés parmi les écoliers, les collégiens et les lycéens privent de plus en plus les entreprises de la main d’œuvre qualifiée et sont même une proie facile pour la délinquance.

Face à cette réalité, le gouvernement tunisien a réagi et a mis en place des mesures préventives et d’autres visant la rescolarisation des décrocheurs scolaires.  Dans ce cadre le dispositif national de la formation professionnelle a été engagé pour récupérer les jeunes qui ont quitté les bancs de l’école et qui n’ont pas le niveau nécessaire leur permettant de suivre l’un des cursus offerts par la formation professionnelle.

« Le programme national de la formation et de l’intégration de décrocheurs précoces » mis en place par le CENAFFIF, en collaboration avec l’Observatoire CHAHED pour le Contrôle des Elections et dans le cadre de la stratégie nationale de la réforme du Dispositif National de la Formation Professionnelle s’inscrit pleinement dans cette logique.

Dans le cadre de ce projet une formation préparatoire sera dispensée au profit des décrocheurs scolaires précoces pour qu’ils puissent atteindre le niveau requis leur permettant d’accéder à la formation professionnelle.

Le CENAFFIF et de par ses missions sera chargé de l’ingénierie pédagogique de cette formation. Il assurera, de ce fait, la conception du curriculum et des méthodes pédagogiques ainsi que la scénarisation des activités pédagogiques qui doivent être attrayantes et motivantes pour cette catégorie d’apprenants.

En clair, une atmosphère d’apprentissage spécifique doit être mise en place en s’alignant sur les caractéristiques sociales, cognitives et émotionnelles de ces jeunes décrocheurs.  L’objectif est de booster leur confiance en soi et en l’établissement scolaire, de cultiver le gout d’apprendre et de susciter leur intérêt aux métiers.

Pour répondre à ce besoin, un programme de formation sera conçu par le CENAFFIF et englobera plusieurs modules en l’occurrence la communication, la pensée critique, la citoyenneté, l’éducation à la santé (physique et morale), le travail manuel artisanal (histoire des métiers, culture professionnelle), l’art dramatique, l’art visuel, la musique et les activités manuelles et artisanales.

Cette formation préparatoire profitera aux décrocheurs de deux niveaux différents : ceux n’ayant pas achevé l’e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *